remboursement d’un implant dentaire remboursement implant dentaire mutuelle implant dentaire implant dentaire remboursement

Mutuelle santé Sénior

Garantie senior dès 55 ans à moins de 50 € par mois

Dentaire et implant : Les remboursements

Lors d’une consultation chez un dentiste, celui-ci peut prescrire la pose d’un implant dentaire. Il fournit alors au patient un devis dentaire qui indique le coût exact des implants et le remboursement dentaire possible par la Sécurité sociale et la mutuelle santé.

Considérée comme la meilleure solution pour remplacer une dent absente, l’implant dentaire est néanmoins l’un des soins dentaires les plus onéreux et non pris en charge par la Sécurité sociale. Non remboursé par la Sécurité sociale, de nombreux patients y renoncent faute de moyens financiers. La solution pour obtenir une prise en charge : se tourner vers des mutuelles spécialisées qui couvrent le remboursement des implants dentaires.

Un implant dentaire est une dent artificielle fixée à une racine dentaire, généralement en titane pour sa compatibilité avec l’organisme humain. Deux types d’implants dentaires existent : l’implant endostéal, implanté directement dans la mâchoire et l’implant subpériostéal, constitué d’une base métallique.

En moyenne, le coût pour la pose d’un implant dentaire avoisine en France les 2 500 €. Il comprend le prix de l’implant, le prix du pilier, le prix de la couronne dentaire et les honoraires du praticien. Etant donné les sommes importantes, demandez toujours un devis auprès de votre chirurgien-dentiste pour déterminer quel serait votre remboursement. Un calcul rapide et simple permet de se rendre compte du très faible remboursement de la Sécurité sociale par rapport au coût total de l’opération, mais aussi du reste à charge très élevé pour les patients. La souscription d’une mutuelle dentaire s’avère alors être une solution incontournable pour bénéficier d’une meilleure prise en charge financière des dépenses dentaires et d’un meilleur remboursement dentaire.

Le prix d’un implant dentaire est souvent très onéreux : comptez en moyenne 2 500 € pour un implant dentaire. À savoir qu’un implant à lui tout seul coûte aux alentours de 1 000 €, puis il faut ajouter le prix du pilier (de 300 à 500 €), celui de la prothèse (environ 1 000 € pour une couronne céramo-métallique).

Les implants dentaires ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. Seule la couronne qui est posée sur l’implant est prise en charge à hauteur de 120€ par dent. Pour se faire rembourser la pose d’un implant, il faudra donc compter sur votre mutuelle. N’hésitez pas à la contacter avant de démarrer vos soins pour savoir de quelle prise en charge vous pourriez bénéficier.

Votre mutuelle santé peut prendre en charge le remboursement de votre implant dentaire. Il faut toutefois noter qu’il ne s’agit pas d’un remboursement intégral des frais, mais seulement d’une partie des dépenses occasionnées par l’intervention.

Des tarifs conventionnels sont fixés pour différents types de prothèses dentaires, qui servent de bases de remboursement. Par exemple, la base de remboursement pose d’une couronne sur implant est fixé à 107,50€ par la Sécurité sociale dans le cadre d’un panier de soins avec honoraires libres. Vous serez remboursé 70% de cette somme, soit 75,25 €. La partie des dépenses qui restent à votre charge correspond au ticket modérateur : il s’élève dans cet exemple à 30% du tarif conventionnel, soit 32,25 € dans notre exemple. C’est une participation financière de la part de l’assuré, prise en charge par sa mutuelle.

Conséquence inévitable, la pose d’un implant dentaire est l’un des actes médicaux courants les plus coûteux et bon nombre de patients y renoncent faute de moyens.

Les conditions de prise en charge des implants dentaires vont évoluées à partir de Janvier 2020. Grâce au dispositif 100% santé, vous pourrez bénéficier d’une prise en charge intégrale. 

Bien choisir son contrat de mutuelle santé pour les implants dentaires

Le remboursement d’un implant dentaire inclut des traitements divers en soins dentaires. C’est notamment le cas des fixations pour dents artificielles ou pour traiter des racines manquantes. Considéré comme un acte hors nomenclature, il n’existe pas de remboursement encadré par la Sécurité sociale. Si l’on ne dispose pas d’une mutuelle santé, l’ensemble des soins est à la charge du patient. Les dentistes sont également autorisés à fixer des honoraires libres. Les prix varient entre 600 et 1 300 €. Seule la pose d’une couronne peut faire l’objet d’un remboursement à hauteur de 75,25 €. Selon le type d’assurance santé souscrite, les garanties proposent généralement un forfait annuel plafonné.

Est-ce que la CMU prend en charge les implants dentaires ?

Autrefois appelée CMU, la protection universelle maladie permet l’accès à l’assurance maladie à toute personne de nationalité française ou étrangère, résidant en France depuis plus de trois mois de manière stable et régulière, avec ou sans domicile fixe et qui n’est pas déjà couverte par un régime de Sécurité sociale. Elle ne prend donc en charge que les soins remboursés par la Sécurité sociale, ce qui n’est pas le cas des implants dentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *