prix implant dentaire

Prix moyen d'un implant dentaire

Des produits innovants avec de larges garanties et à un tarif attractif !

  • Implant dentaire : prix, conseils, tarifs

     

    Étant donné que la sécurité sociale ne participe pas du tout au remboursement des implants dentaires, avoir une bonne assurance complémentaire santé devient une nécessité lorsque des frais sont engagés. Cependant, il est important d’être vigilant et de comparer les devis de ces assurances, car toutes les mutuelles ne proposent pas de rembourser ces appareils dans le cadre du programme dentaire.

    Bon à savoir : Certaines complémentaires santé peuvent attendre quelques mois avant de rembourser la pose d’un implant, c’est ce qu’on appelle le délai de carence. Vérifiez dans les conditions générales de la garantie qui vous intéresse si celle-ci dispose d’une telle clause dans son contrat.

    Contrairement aux soins conservateurs (détartrage, traitement des caries…), les prix des prothèses dentaires sont libres et souvent très peu remboursés par l’Assurance maladie. Si les mutuelles et autres complémentaires santé peuvent jouer selon les contrats, le reste à charge est souvent très conséquent, ce qui peut inciter certains patients à renoncer aux soins.

    De nombreux traitements très coûteux ne sont pas couverts par les assurances. C’est souvent le cas pour certaines restaurations dentaires ainsi que pour l’implantologie, la parodontologie et l’orthodontie adulte. Si vous devez effectuer l’une de ces procédures, un bon plan d’assurance maladie est essentiel. La plupart d’entre eux proposent des forfaits avec des montants de remboursement fixes par an et par bénéficiaire. Par exemple, ALPTIS propose un très bon contrat pour un montant fixe de 1 200 € pour les restaurations dentaires, les implants, les traitements parodontaux et l’orthodontie qui ne sont pas remboursés par l’assurance sociale.

    La caisse d’assurance maladie qui offre le meilleur remboursement pour les implants dentaires est ALPTIS. En effet, sa gamme de formules « Santé Plurielle » couvre le coût des implants jusqu’à 1 250 € par an.

    • Apicil est suivi de près par son contrat « Profil’R Santé Dynamique », qui offre un remboursement de 500 € par implant, limité à deux implants par an, soit une couverture annuelle totale par bénéficiaire est de 1 000 euros.
    • Enfin, le contrat  » Profil’R Santé TNS  » de la même société arrive en dernière position, offrant un remboursement de 450 € par implant, limité à deux implants par an, soit une prise en charge totale de 900 €.

    L’Office de sécurité sociale ne considère pas les implants et les piliers comme relevant de la nomenclature et n’en est donc pas responsable. Le prix des prothèses fluctue en moyenne entre 500 et 600 euros et est remboursé par l’assurance maladie sur une base totalement étrangère au prix réel (70 % de 107,50 euros, soit 75,25 euros). Le contrat d’assurance maladie complémentaire d’entrée de gamme ne couvre que 30 % du prix de la couronne non remboursé par l’assurance maladie, soit 32,25 €.

    À l’extrémité supérieure du contrat, la garantie est exprimée sous la forme d’un prix fixe, qui peut atteindre 800 € par implant. Veuillez noter que même dans les contrats les plus complets, la couverture des soins d’implantologie est souvent limitée à 2 ou 3 implants par an.

    Besoin de soins dentaires ? Trouvez une bonne mutuelle dentaire grâce à notre comparateur d’assurance santé en ligne. La comparaison est gratuite et sans engagement !

     

    • La pose d’implants dentaires nécessite de suivre tout un protocole médical. L’opération chirurgicale et la greffe d’implants sont en réalité deux actes pratiqués par votre dentiste, qui nécessitent de connaître avec précision l’état de vos gencives, des nerfs, de la taille et dimension de l’os autour de la zone soignée.
    • Pour cela, le chirurgien dentiste effectuera plusieurs examens préliminaires, tels que des radiographies, des scanners et/ou une radiographie panoramique. À noter que le jour de l’intervention, la pose d’implants dentaires se déroule le plus souvent sous anesthésie locale (plus rarement sous anesthésie générale).
    • Il s’agit d’une opération courante pour les dentistes et professionnels de l’orthodontie, pratiquée en ambulatoire.
    • Parfois, un traitement supplémentaire est nécessaire. Par exemple, si la quantité/qualité de l’os de la mâchoire est insuffisante, une greffe peut être nécessaire. D’autres traitements peuvent également être nécessaires (extraction dentaire, radiographies approfondies, obturation des sinus, etc.) Le prix peut atteindre plus de 4 000 euros.
    • C’est pourquoi il est nécessaire d’établir un devis détaillé avec différents praticiens afin de trouver la meilleure solution pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *